Tuesday, October 13, 2009

Vatican Newspaper not a lame duck after all! Challenges Obama peace prize!

(See What We See News and Archive; c.f. Catholic News Agency [CNA] (Catholic; independent; American) 12 / 10 | October / 2009; CWNews (Catholic; independent; American) 09 / 10 | October / 2009)

[English; Afrikaans; français]

Editorial Article by Marc Aupiais

If a recent history of controversial articles has made L'Osservatore Romano a controversial paper, their latest decision certainly once again contradicts the Vatican Press Office (the famous head of the Vatican Press Office- Jesuit Fr Lombardi's statement congratulated Obama, on his peace prize). It may be noted of Lombardi, who had congratulated Obama, unlike L'Osservatore, that this is the man who neglected to bring to the Vatican's attention what a simple Google search would have informed him of- That one of the four SSPX Bishops, who had their excommunication lifted earlier this year, was a holocaust denier, then again, the same communications man did not bring to the attention of the media, that it was not even Benedict XVI who lifted the excommunications of those persons, but another Vatican official, acting on jurisdiction given by the papacy, with an important position.


At least this time, L'Osservatore Romano's differing with the Vatican Press Office, was in a good way. According to the Catholic News Agency (CNA), the paper has accused the Nobel prize committee (appointed by the Swedish Parliament), of attempting to force Obama's hand by the award, while attacking the awarding of Obama with the prize, who by the time votes were tabulated, had only been in office a few weeks:


"Rome, Italy, Oct 12, 2009 / 01:33 pm (CNA).- The semi-official Vatican daily, L’Osservatore Romano, has called the decision to award President Obama with the Nobel Peace Prize premature and more of an invitation to choose peace through politics. The award is also questionable because of his position on various bio-ethics issues, especially abortion.

The article points out that “the awarding of the Nobel Peace Prize to Barack Obama has taken everyone somewhat by surprise, first and foremost the U.S. president himself.”

“During the last 90 years,” L'Osservatore noted, “the prize has never been awarded to a sitting U.S. president—when it was awarded to Jimmy Carter in 2002 he had been out of office already for some time—[but was] involved in politics and susceptible, therefore, to making a range of decisions related to peace.”

Perhaps for this reason, the newspaper said, “Analysts have almost unanimously interpreted his selection as a way of pressuring Obama to make pacifist choices as his administration continues forward.”

L'Osservatore also questioned the administratoion's actions in Iraq and Afghanistan, saying that the decisions seem aimed at trying to find a middle way between “fidelity to the pacifist statements made during the campaign season and a more realistic policy, which some have defined as a continuation of that of the ‘warmonger’ Bush.”

This back-and-forth policy, the paper observed, is very similar to the approach that Obama has taken to “the great bioethics issues, with abortion being first and foremost.” His way of doing things has generated great controversy among Catholics in the country, the daily added.

The Vatican newspaper also brought to mind Mother Teresa being honored with the Peace Prize in 1979, and said, “Obama ought to recall that in 1979 he was preceded by Mother Teresa, who had the courage to state in her acceptance speech that the harshest war with the greatest number of ‘fallen’ is the practice of abortion, legalized and facilitated as well by the international structures.”

Pointing out an inconsistency, L'Osservatore noted that Pope John Paul II was a candidate for the Nobel Peace Prize for year but was never chosen for the award, not even in 2003 “after his condemnation of the war in Iraq.”"
(Catholic News Agency [CNA] (Catholic; independent; American) 12 / 10 | October / 2009)


Attention: la traduction française de cet article, se fait via une traduction automatique. La version française de cet article pourrait contenir des erreurs. La version anglaise a la préférence!






MARDI, OCTOBRE 13, 2009

Le Quotidien du Vatican n'est pas un canard boiteux après tout!Défis Obama prix de la paix!

Espace de référence: la Cité du Vatican 

(Voir ce que nous voyons Nouvelles et Archives ["See What We See News and Archive"]; cfCatholic News Agency [CNA] (catholique, indépendant; américaine) 12 / 10 | Octobre / 2009;CWNews (catholique, indépendant; américaine) 09 / 10 | Octobre / 2009)

Article par Marc Aupiais

Si une histoire récente d'articles controversés qui a fait de L'Osservatore Romano un document controversé, leur dernière décision certainement à nouveau en contradiction avec le Vatican Bureau de presse (la fameuse tête de la déclaration du bureau de presse du Vatican, le jésuite Lombardi a félicité Obama, sur son prix de la paix). Il est à noter mai de Lombardi, qui avait félicité Obama, contrairement à L'Osservatore, que ce soit l'homme qui a négligé de porter à l'attention du Vatican, ce que d'une simple recherche Google aurait dû l'informer de-Que l'un des quatre évêques FSSPX, qui avaient leur excommunication levée plus tôt cette année, a été un négationniste, puis à nouveau, le même homme de communication n'a pas apporté à l'attention des médias, que ce n'était même pas Benoît XVI qui a levé les excommunications de ces personnes, mais un autre fonctionnaire du Vatican, statuant sur la compétence donnée par la papauté, avec une place importante.


Au moins, cette fois, L'Osservatore Romano des différences par le Bureau de presse du Vatican, était en bonne voie. Selon Catholic News Agency (CNA), le journal a accusé le Comité du Prix Nobel (désigné par le Parlement suédois), de tenter de forcer la main d'Obama par la sentence, tout en attaquant à l'attribution d'Obama avec le prix, qui, par le temps votes ont été compilés, avait seulement été en fonction quelques semaines:


"Rome, Italie, Oct 12, 2009 / 01:33 pm (CNA) .- Le quotidien semi-officiel du Vatican, L'Osservatore Romano, a qualifié la décision d'attribuer le Président Obama avec le Nobel de la paix prématurée et plus d'une invitation de choisir la paix par la politique. Le prix est également contestable en raison de sa position sur différentes questions relatives à la bio éthique, en particulier l'avortement.

L'article souligne que "l'attribution du Prix Nobel de la paix à Barack Obama a pris tout le monde par surprise, d'abord et avant tout le président américain lui-même."

"Au cours des 90 dernières années," L'Osservatore noté, "le prix n'a jamais été attribué à un président américain salon quand il a été décerné à Jimmy Carter en 2002, il avait été au pouvoir pendant un certain temps déjà, [mais] impliqué dans la politique et susceptible, par conséquent, de prendre une série de décisions relatives à la paix. "

Peut-être pour cette raison, le journal a déclaré: «Les analystes ont interprété la quasi-unanimité sa sélection en tant que moyen de pression sur Obama pour faire des choix pacifiste alors que son administration continue à avancer."

L'Osservatore également mis en doute les actions du administratoion en Irak et en Afghanistan, disant que les décisions semblent visent à essayer de trouver une voie médiane entre «la fidélité aux déclarations pacifistes durant la saison de campagne et une politique plus réaliste, que certains ont défini comme une continuation de celle du «faiseur de guerre 'Bush".

Ce va-et-vient politiques, le document fait observer, est très similaire à l'approche que Obama a prises pour «les grands enjeux de la bioéthique, l'avortement étant d'abord et avant tout." Sa façon de faire les choses a suscité une grande controverse parmi les catholiques dans le pays, ajoute le journal.

Le journal du Vatican a également apporté à l'esprit Mother Teresa être honoré du Prix de la Paix en 1979, et dit: "Obama doit de rappeler qu'en 1979, il a été précédée par Mother Teresa, qui a eu le courage de dire dans son discours d'acceptation que le plus dur de guerre avec le plus grand nombre de 'Fallen' est la pratique de l'avortement, légalisé et facilité aussi bien par les structures internationales. "

Soulignant une incohérence, L'Osservatore noté que Pope John Paul II était un candidat pour le Prix Nobel de la paix pour l'année mais n'a jamais été choisi pour la récompense, pas même en 2003 "après sa condamnation de la guerre en Irak". "
(Catholic News Agency [CNA] (catholique, indépendant; américaine) 12 / 10 | Octobre / 2009)

No comments:

Post a Comment

No spam, junk, hate-speech, or anti-religion stuff, thank you. Also no libel, or defamation of character. Keep it clean, keep it honest. No trolling. Keep to the point. We look forward to your comments!

Popular Posts - This Week

Popular Posts This Month

Popular Posts | All TIme